Le fil Inflexions

Les 19 et 20 juillet, Inflexions sera au salon du livre de Saint-Cyr Coëtquidan

20 juin : mise en place du comité scientifique pour la commémoration du 150e anniversaire de la guerre de 1870

N°11 | Cultures militaires, culture du militaire

Arnaud de La Grange, Jean-Marc Balencie
Les Guerres bâtardes
Comment l’Occident perd les batailles du xxie siècle
Paris, Perrin, 2009
Arnaud de La Grange, Jean-Marc Balencie, Les Guerres bâtardes, Perrin

À ce premier collage, les auteurs ajoutent en vrac tous les concepts développés depuis les années 1980 aux États-Unis comme en France aujourd’hui avec le général Desportes, remettant en cause le technologisme de ce que l’on a appelé la « révolution dans les affaires militaires » (et son avatar la « transformation »). Seul le terme d’Hybrid Wars du général des marines Mattis n’est pas repris, sans doute pour éviter une nouvelle accusation de plagiat avec le titre. Le seul intérêt de ce petit ouvrage est d’ailleurs de recenser les auteurs de ce courant « contre-révolutionnaire » dont les idées trouvent leur confirmation dans les difficultés qu’éprouvent actuellement les armées occidentales (dont Israël) face aux organisations non gouvernementales armées du grand Moyen-Orient.

On lui préférera Le Nouveau XXIe siècle de Jacques Sapir (Le Seuil, 2008), plus large mais aussi plus profond et plus honnête, ou l’incontournable La Guerre probable du général Vincent Desportes (Economica, 2e éd. 2008). On n’oubliera pas non plus sur ces questions l’excellent article « Contre-révolution dans les affaires militaires » de Jean-Michel Millet dans Inflexions n° 4 (octobre-décembre 2006).

La conclusion est que l’étude de la guerre est une chose trop sérieuse pour être confiée à des journalistes peu scrupuleux.


De l’autre côté de l’eau | Dominique de La Motte
Pierre Verluise | Vingt ans après la chute du Mu...