Le fil Inflexions

Les 19 et 20 juillet, Inflexions sera au salon du livre de Saint-Cyr Coëtquidan

20 juin : mise en place du comité scientifique pour la commémoration du 150e anniversaire de la guerre de 1870

N°11 | Cultures militaires, culture du militaire

Sophie Caratini
La Dernière Marche de l’empire
Une éducation saharienne
Paris, La Découverte, 2009
Sophie Caratini, La Dernière Marche de l’empire, La Découverte

Jean du Boucher a bien mérité son képi noir dès 1933 là-bas, avec ses goumiers et ses tirailleurs d’un de ces Groupes nomades grâce auxquels l’armée française a surveillé les confins de la Mauritanie et du Sahara espagnol, traqué la « dissidence » des tribus nomades dans tout le Sahara nord occidental, fait des pieds de nez aux képis bleus descendus du Sud algérien et aux hauts gradés débarquant en auto ou par aéroplane, compté d’abord sur leurs méharis et leurs pisteurs pour tenter de pacifier cette marche de l’empire. Il a tout conté par le menu, double mariage indigène compris, à Sophie Caratini, une anthropologue du cnrs, qui a enchâssé ses propres enquêtes de terrain et pris la plume.

C’est parfois monotone comme le pas de l’azouzel mais, au rythme des saisons qui font et défont le désert, on se prend à relire non pas Psichari ou le père de Foucault mais L’Atlantide ou L’Escadron blanc. Avec, en prime, mille notations de belle et bonne histoire coloniale, qui en disent long sur cette région indécise et fascinante où, on le sait, des « salopards », comme on disait alors, courent encore aujourd’hui.


Dominique de La Mott... | De l’autre côté de l’eau