Le fil Inflexions

Les 19 et 20 juillet, Inflexions sera au salon du livre de Saint-Cyr Coëtquidan

20 juin : mise en place du comité scientifique pour la commémoration du 150e anniversaire de la guerre de 1870

N°16 | Que sont les héros devenus ?

Henri de Wailly
Syrie 1941
La guerre occultée. Vichystes contre gaullistes
Paris, Perrin, 2010
Henri de Wailly, Syrie 1941, Perrin

Henri de Wailly lève justement un coin de ce voile, en analysant les tenants et les aboutissants de cette guerre occultée et fratricide qui, en 1941, au Levant, opposa des forces franco-britanniques aux forces armées françaises de Vichy. Causant la perte de dix mille combattants, cette guerre transforma des frères d’armes en frères ennemis, au point que la sonnerie du boudin put retentir de part et d’autre du front. « Où sont les Allemands ? », demandent les Français libres ou les Australiens pénétrant au Liban ou en Syrie. Le drame, justement, c’est qu’il n’y a pas d’Allemands ! Que des Français !

Pour rendre compte par le menu de cette « bavure » que masquent les mémoires de la Seconde Guerre, l’auteur rend compte de quatre points de vue différents : Français de Vichy, Français libres, Anglais et Australiens. Son analyse politique et stratégique démonte l’engrenage de maladresses ou d’erreurs politiques, de procès d’intention, d’ambitions et de propagandes qui déboucha sur ce conflit et révèle aussi les complicités entre commandements britannique et français en Égypte et au Levant, qui ne purent empêcher ni mettre fin à cette tragédie. De l’analyse politicostratégique, il ne cesse de passer à la description des combats jusqu’au niveau microtactique, à l’anecdote significative, aux sentiments des combattants. En cela, son travail d’historien est exemplaire et le récit qui se lit comme un thriller en devient poignant.

Ces deux ouvrages nous signifient que la recherche historique n’a pas fini de mettre en question la mémoire du second conflit mondial.


La Mémoire désunie | Olivier Wieviorka
Carol Mann | Femmes dans la guerre