Le fil Inflexions

Les 19 et 20 juillet, Inflexions sera au salon du livre de Saint-Cyr Coëtquidan

20 juin : mise en place du comité scientifique pour la commémoration du 150e anniversaire de la guerre de 1870

N°32 | Le soldat augmenté ?

Jacques-Olivier Boudon
Les Plus Grands Discours de guerre de l’histoire de France
Jacques-Olivier Boudon, Les Plus Grands Discours de guerre de l’histoire de France, Éditions Pierre de Taillac

Préfacé par Jean-Yves Le Drian, ce qui est peu courant, le livre contient, plus largement que le titre ne peut le laisser penser, une longue série de formules brèves, de proclamations, de discours plus ou moins raisonnés, sur le thème de la guerre, le plus souvent prononcés à la veille d’entrer en campagne ou avant une grande bataille. Certains se lisent plus facilement que d’autres : si une proclamation reste relativement courte, comme au lendemain d’Austerlitz ou lors des adieux de Fontainebleau, et peut être entraînante voire enflammée, un discours est d’une tout autre nature et d’un tout autre style, qu’il s’agisse d’un débat devant les députés ou d’une allocution lors d’une cérémonie officielle, comme Foch devant le tombeau de l’Empereur en 1921. En résumé, sous le même titre, nous trouvons des choses fort différentes mais intéressantes, comme cette lettre de Jeanne d’Arc au roi d’Angleterre en mars 1429, ou le discours de Robespierre sur la guerre aux jacobins en janvier 1792. Quelques belles phrases peu connues sous le Second Empire : le général Cousin de Montauban annonçant aux troupes, avant de partir pour l’expédition de Chine, qu’elles porteront « le drapeau national dans des contrées où la Rome immortelle, au temps de sa splendeur, n’a jamais songé à faire pénétrer ses légions » ! Ou Napoléon III lui-même avant l’embarquement pour la Syrie comparant ses régiments aux « héros qui ont porté glorieusement dans ce pays la bannière du Christ ». Quelques fortes convictions aussi, pendant ou juste après les deux guerres mondiales. Un discours de Mitterrand devant le Bundestag en 1983, en sortie de crise des missiles, et le fameux discours devant le Conseil de sécurité de l’onu de Dominique de Villepin clôturent ce volume. Un livre qui peut surprendre par la diversité de son contenu, mais celui-ci fait en réalité sa richesse.

PTE

1914 | François Cochet et J...
Jean-François Muracc... | Encyclopédie de la Seconde Gu...