Le fil Inflexions

Les 19 et 20 juillet, Inflexions sera au salon du livre de Saint-Cyr Coëtquidan

20 juin : mise en place du comité scientifique pour la commémoration du 150e anniversaire de la guerre de 1870

N°33 | L'Europe contre la guerre

Jean-Charles Jauffret
La Guerre d’Algérie
Les combattants français et leur mémoire
Paris, Odile Jacob, 2016
Jean-Charles Jauffret, La Guerre d’Algérie, Odile Jacob

Mémoires fragmentées, mémoires vives et opposées, mémoires paradoxales... Excellent connaisseur de la guerre d’Algérie à laquelle il a consacré une grande partie de ses travaux depuis plusieurs dizaines d’années, Jean-Charles Jauffret propose ici une approche globale des soldats engagés dans ce conflit, dans leur diversité et dans la durée. Dernière guerre de masse qui voit l’engagement du contingent dans des opérations actives, la simple évocation de ce conflit fait très rapidement polémique. En prenant soin de croiser plusieurs dizaines de témoignages d’acteurs, Jauffret aborde toutes les questions sans a priori et avec mesure. Son ouvrage est divisé en neuf grands chapitres qui permettent d’aborder toutes les facettes du dossier, de l’entrée en service (« L’incorporation ») à la mémoire conservée (« À la recherche du temps perdu »). Au fil des pages, le lecteur (re) découvre les étapes et les modalités des « rites de passage » (conseil de révision, centres de sélection, formation élémentaire, peloton d’élèves sous-officiers...), puis l’environnement et les conditions du départ (les manifestations hostiles, les centres de regroupement dans le Sud...). Dès l’arrivée sur l’autre rive de la Méditerranée, c’est l’immersion dans un autre monde (« La découverte d’étranges départements »). La guerre elle-même, sous ses diverses formes et dans ses différentes conditions, est au cœur des chapitres 4 à 6 (« La dernière guerre des gros bataillons », « Une guerre vécue en expériences diverses », « La pacification fait rage »), qui n’omettent ni « la guerre des paras » ni « la guerre des grottes », et pas davantage « les refus d’obéissance » ou « les insoumis ». Sur tous ces points, et bien d’autres, des citations, des chiffres, des statistiques, une prise en compte des réalités dans leur diversité. Les deux chapitres suivants s’intéressent plus directement aux soldats eux-mêmes et à leurs conditions de vie (l’hébergement, l’alimentation, la vie quotidienne au sens large, mais aussi le vocabulaire spécifique, les questions familiales et religieuses, l’épouse ou l’amie, la quille...). L’ultime chapitre parle du retour, des blessures physiques et psychologiques, de la mort et (original) des soldats irradiés lors des premières expérimentations atomiques du côté d’In-Amguel. Un volume complémentaire à toutes les études sur la guerre d’Algérie, et auxquelles, grâce à son angle d’approche, il apporte toujours des éléments nouveaux, une finesse accrue, et où nombre d’affirmations souvent trop péremptoires sont relativisées.

PTE

Benoît Durieux (dir.... | La Guerre par ceux qui la fon...