Le fil Inflexions

Les 19 et 20 juillet, Inflexions sera au salon du livre de Saint-Cyr Coëtquidan

20 juin : mise en place du comité scientifique pour la commémoration du 150e anniversaire de la guerre de 1870

N°29 | Résister

Joëlle Beurier
14‑18 insolite
Albums-photos des soldats au repos
Joëlle Beurier, 14‑18 insolite, Nouveau Monde éditions

Un livre-album construit autour (et grâce à) des fonds iconographiques du Service historique de la Défense relatifs à la Grande Guerre. Après avoir présenté le cadre dans lequel furent réalisés ces albums, l’auteur montre une très large sélection des clichés de façon thématique. Au fil des pages surgissent la question de la violence, le rapport au corps et à la nudité, la question du « genre », les jeux, les scènes de détente, les photos « posées », les moments plus artistiques et, pour finir, la photographie aérienne. Toutes les photos ne sont pas de la même qualité, mais elles présentent l’intérêt d’avoir été conservées pour ce qu’elles montrent, et sont donc importantes. Beaucoup sont touchantes, justement parce qu’elles correspondent à des activités « privées » et n’ont pas initialement d’autre ambition que de conserver ou de soutenir les souvenirs de leurs propriétaires. En revanche, les légendes et le texte courant sont souvent « dans le ton » des sujets à la mode (la violence, la sexualité…) et n’apportent pas grand-chose à la connaissance du conflit, de ses soldats-photographes et des clichés eux-mêmes. Certaines situations sont à toute force intellectualisées, alors qu’elles ne constituent que des faits bien normaux, comme ces trois soldats noirs qui sourient (p. 24), non pas « comme sur les boîtes de chocolat Banania », mais comme trois camarades heureux de profiter d’un moment de repos, ou cette jeune sœur d’un soldat en permission qui a revêtu la tenue de son frère (pp. 110-111) et dont on doute que « tout son corps raconte la difficulté à changer de sexe ». Tout au plus un jeu pour elle et une pose peu naturelle, et l’on en trouve du même type aujourd’hui que l’on juge simplement peu réussies... Profitez largement des photos, elles constituent le cœur de l’ouvrage.

PTE

Le Front d’Orient | Max Schiavon
Gerd Krumeich | Le Feu aux poudres